MOOC SRAS : une « révolution » de la gouvernance mondiale des épidémies ?

About the course

Le cas du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) est présenté ici dans un cadre analytique propre aux sciences sociales associant anthropologie, sociologie, histoire des épidémies, relations internationales, économie de la santé et critique de la communication de crise. Responsable en 2003 de 8 096 cas déclarés et de 774 décès à travers le monde (taux de mortalité : 10%), le SRAS a été regardé comme l’aube d’une nouvelle gouvernance « verticale » renversant le schéma classique de la protection sanitaire du commerce international et des relations entre les Etats et bouleversant les rapports traditionnels entre l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et ses Etats membres.

Course team

Professeur des Universités et titulaire de la chaire d’histoire de la santé à l’Ecole des hautes études en santé publique, Rennes et Paris. Il est membre de la commission spécialisée des maladies transmissibles du Haut Conseil de la Santé publique. Il siège également à la Section santé et protection sociale du Conseil supérieur de la Formation et de la Recherche stratégiques.

Format

Le cours s’étend sur cinq semaines. Chaque semaine correspond à une séance composée de vidéo, quizz et exercice de la semaine . Le temps de travail par semaine (vidéo + quizz et exercices demandés) est estimé à deux heures.

Course plan

Séance 1 : Introduction générale : une « étrange maladie contagieuse » envahit la planète ; elle est jugulée par des « méthodes médiévales ».
Séance 2 : Le SRAS a-t-il provoqué une sorte de « Tchernobyl chinois »? Pékin a-t-il plié devant Genève ?
Séance 3 : Genève, Toronto et les avertissements sur les voyages.
Séance 4 : Les leçons économiques du SRAS et les changements de comportements.
Séance 5 : Le SRAS, « répétition générale » avant la pandémie grippale (ou l’attentat bioterroriste). La réforme du Règlement sanitaire international.

Français

Ce cours est destiné aux étudiants et professionnels ayant un niveau master de santé publique et/ou un background en sciences sociales. Anglais lu requis.

Ce cours est destiné aux étudiants et professionnels ayant un niveau master de santé publique et/ou un background en sciences sociales.

Social networks

Partners

X