Le projet de Fabrique #MOOClive Virchow-Villermé lauréat de l’appel à projet Idefi-N (ANR)

Le projet #MOOCLive porté par l’Université Paris Descartes – Centre Virchow-Villermé de Santé Publique Paris-Berlin, initiative conjointe de l’Université Sorbonne Paris Cité et de la Charité Universitätsmedizin Berlin a été noté A+, le plaçant deuxième au classement établi par la commission d’évaluation des projets soumis dans le cadre de l’appel à projets Idefi-N de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) dont les résultats ont été rendus publics fin juin. La phase de contractualisation commencera au dernier semestre 2015, après validation du budget alloué par Monsieur le Premier Ministre. Ce projet associant des partenaires publics et privés vise au développement d’une Fabrique de MOOC pour la formation en santé publique et globale. Trois grandes activités participeront de cette ambition :

  • #MOOCLive permettra la production de MOOC en santé publique et globale, autour de thématiques telles que les addictions, les droits de l’homme, l’économie de la santé.

 

  • Outre ces cours destinés au grand public, une offre de formation originale sera développée en direction des États et des décideurs, en vue de leur évaluation et de leur certification, notamment sur des problématiques telles que le respect des traités internationaux, dont le Règlement Sanitaire International.

 

  • Ces activités seront articulées à un programme innovant de recherche et de développement reposant sur le recueil et l’analyse de données des participants à ces formations en ligne. Ceci répondant à une stratégie originale d’élaboration et de diffusion de ces MOOC qui permettra par ailleurs de contribuer à la recherche dans le domaine de la santé publique et globale et à son implémentation.

Ce projet, dont le montant de l’aide demandée s’élève à 1150K euros, pour une durée de financement de trois ans, associe plusieurs partenaires publics et privés : l’École d’Économie de Paris (PSE) avec Hospinnomics (Hospital Innovation Economics ; PSE et AP-HP) et J-Pal (PSE) ; l’INSERM ainsi que la société ANEO spécialisée en big data et en analyse de données. Ce consortium est soutenu par : l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) ; la Charité Universitätsmedizin – Berlin ; l’Université de Genève ; l’Université Mohammed VI – Casablaca ainsi que par la firme pharmaceutique Sanofi. La société civile est également représentée avec l’association What Health qui apportera son expertise au projet.

  • Recent Posts

  • Recent Comments

  • Archives

  • Categories

X