Qui : quelles sont les personnes concernées ?

Qui sont les victimes ?

Très majoritairement les victimes de violences sont les filles et les femmes (même si 8,2 ‰ (8,2 pour mille) des hommes ont déclaré avoir subi des violences physiques ou sexuelles de la part de leur conjoint cohabitant sur deux ans).

Il est nécessaire d’établir les profils de victimes en fonction des types de violences subies.

I – Les femmes et les filles

  • Données
    • 60 000 femmes ayant subi une mutilation sexuelle vivent sur le territoire français ;
    • 45 % des femmes déclarent avoir subi au moins une violence (harcèlement, violences sexuelles, viols, incestes) depuis plus de deux ans ;
    • 271 000 femmes de 18 à 75 ans ont déclaré avoir subi des violences physiques ou sexuelles de la part de leur conjoint cohabitant sur deux ans. Pour les femmes victimes entre 18 et 24 ans, le taux de violences est presque deux fois plus élevé ;
    • les taux de violences augmentent si le conjoint est âgé de plus de 5 ans par rapport à la femme victime, le taux de violence augmente et/ou si le conjoint a un faible niveau de diplôme ou pas de diplôme, et que ce niveau est inférieur à celui de sa conjointe.
  • Vidéo

  • Lien
    • Réseau associatif « Excision parlons-en ! » : http://www.excisionparlonsen.org 

II – Les femmes fragilisées en situation de handicap

Les femmes en situation de handicap subissent la double peine car elles sont confrontées à des formes aggravées de violence variées qui comprennent la négligence, les abus physiques, sexuels et psychologiques ainsi que l’exploitation financière sans oublier la culpabilisation liée à leur handicap.

  • Données
    • 4 femmes en situation de handicap sur 5 sont victimes de violences en France.
  • Vidéo

« Vulnérabilté et violences », par Maudy Piot

III – Les enfants victimes et co-victimes

Les enfants sont doublement victimes des violences des adultes soit directement soit indirectement. Comme victimes ou comme témoins, les enfants souffrent dans leur développement physique et mental et dans leur santé ainsi que dans les perceptions et les rapports aux autres femmes et autres hommes.

  • Données
    • 2 enfants par jour meurent sous les coups des parents en France* (Voir onglet “Sources”) ;
    • La France compte 4 millions de victimes de l’inceste ; **
    • Trois quarts des enfants âgés de 2 à 4 ans sont victimes d’agressions psychologiques et/ou de punitions physiques au sein même de leur foyer à travers le monde ; **
    • Environ 15 millions d’adolescentes âgées de 15 à 19 ans ont subi des rapports ou autres actes sexuels forcés au cours de leur vie … et dans les 28 pays disposant de données sur le sujet, 90 % des adolescentes ayant subi des rapports sexuels forcés ont déclaré que l’auteur du premier incident était une personne qu’elles connaissaient ; **
    • Un enfant de moins de 5 ans sur quatre vit avec une mère victime de violence de la part de son partenaire intime dans le monde **.
  • Vidéo
    • Le secret de Tom :

 

Qui perpétue la violence ?

« Les hommes violents n’ont pas de caractéristiques sociales spécifiques… Ce sont le plus souvent des hommes ordinaires. Certains présentent cependant des profils psychologiques particuliers ; souvent lâches, égocentriques et égoïstes, ils souffrent, quelle qu’en soit l’origine, d’une peur de non reconnaissance, de l’angoisse d’être abandonnés, de ne pas être aimés. Intrinsèquement, les hommes violents n’ont pas ou ont mal intégré les modifications des rapports de sexe. Lorsque les femmes tentent d’affirmer leur autonomie, les partenaires ancrés dans le système patriarcal de l’autorité masculine les accusent d’être elles-mêmes dominatrices, violentes, égoïstes. »  ***

  • Données en France
    • 200 000 hommes sont auteurs de violences conjugales dont environ 30 000 viols dans le cadre du couple selon les enquêtes de victimation.
    • Tous les 2 à 3 jours, un homme tue sa partenaire.
  • Vidéos
    • « Les hommes violents : qui sont-ils ? » par la Dr Muriel Salmona

 

   N° d’appel : Ecoute Violences Femmes Handicapées 01 40 47 06 06

 

N° d’appel : 0 800 05 95 95

N° unique pour orienter les femmes victimes de violences, gratuit et ouvert 7j/7 : 3919

Ecoute violences Femmes handicapées : 01 40 47 06 06 

 La solution, c’est d’en parler : Jeunes Violences Ecoute 0808 807 700

Sources

*Article : “Enfants maltraités : deux morts par jour”

** Rapport sur les violences physiques et sexuelles faites aux enfants. UNICEF Novembre 2017

*** CHETCUTI, N., & JASPARD, M., (dir.) (2007) Violences envers les femmes, trois pas en avant, deux pas en arrière. Paris : L’Harmattan. p. 101.

X