Changement Climatique

H_Network

Le CVV a mis en place un groupe de recherche interdisciplinaire, 4CHealth, pour comprendre la perception des enjeux sanitaires du changement climatique parmi les chercheurs, les scientifiques et dans les médias. 4CHealth réunit des chercheurs en santé publique, en sciences de l’information et de la communication et en sciences politiques et comprend une revue systématique des publications scientifiques consacrées aux enjeux sanitaires du changement climatique (effets, co-bénéfices, adaptation), une analyse de la législation européenne ainsi qu’une analyse de la couverture médiatique du sujet dans les médias. Ce groupe de recherche se donne pour objectif d’évaluer, au sein de ces trois sphères, les connaissances actuelles sur le sujet et d’identifier les lacunes existantes dans la compréhension et la communication de cette thématique. Ce projet s’inscrit dans une perspective d’implémentation et répond à la volonté du CVV de rendre accessible les connaissances scientifiques pour susciter le changement. Les premiers résultats ont été présentés au World Health Summit à Berlin ainsi qu’au Bourget durant la COP21.

Axe 1 – Revue de la littérature scientifique 

Cet axe a pour objectif d’établir une cartographie de la littérature existante sur le changement climatique et son lien à la santé. Il repose sur le recensement et la constitution d’une base de données d’articles scientifiques qui doit permettre d’identifier les manques en matière de recherche et ainsi fournir des recommendations pour de futurs projets scientifiques.

Axe 2 – Législation

L’objectif de ce volet est de fournir une revue de la législation consacrée aux problématiques sanitaires du changement climatique. Il repose sur une analyse de la base de données constituée par le Grantham Research Institute on Climate Change and the Environment, « the Global Climate Legislation Database », un outil qui recense des informations sur les Etats et leurs politiques climatique. 829 politiques ont été identifiées et sont systématiquement analysées afin de mettre en évidence les modalités de traitement législatif du lien entre changement climatique et santé. A terme, il sera possible d’indiquer à quelle fréquence, en quels termes et sous quels aspects les risques sanitaires du changement climatique sont pris en considération dans les législations nationales et supra nationales.  

Axe 3 – Media

L’objectif de ce volet est de mettre en évidence les modalités du traitement médiatique du lien entre changement climatique et santé. Partant du principe que « la compréhension et l’engagement des citoyens dépend largement de la manière dont sont médiatisés les faits scientifiques » (Boykoff 2008 ), cette étude cherche à montrer les mécanismes d’interactions entre science et médias sur ce sujet. Une première étude a été conduite dans le journal Le Monde, de 1990 à nos jours, et a permis de recenser et d’analyser l’ensemble des articles traitant des risques sanitaires liés au changement climatique. Une base de données permettant une analyse quantitative et qualitative des articles a été constituée. 

Collaborateurs :

Shukrullah Ahmadi, Avner Bar-Hen, Anneliese Depoux, Helen Fischer, Antoine Flahault, Mathieu Hemono, Niamh Herlihy, Lea De Jong, Aïssatou Kourouma, Corinne Kowalski, Rainer Sauerborn, Stefanie Schütte, Sophie Puig-Malet, Jale Tosun, Glenn Verner, Patrick Zylberman.

 

Evénements organisés par le CVV:

  • Atelier scientifique en partenariat avec le DAAD, Changement climatique, santé et communication, « Comment sensibiliser la population ? », Hôtel-Dieu, AP-HP, Paris, 10 septembre 2015.

Le changement climatique a été reconnu comme la plus grande menace du 21ème siècle pour la santé globale. Plusieurs conséquences sanitaires dues au changement climatique ont été identifiées avec un degré élevé de certitude et s’aggraveront si aucune action n’est entreprise. La vulgarisation ainsi que la sensibilisation du grand public à ces enjeux est indispensable pour lutter contre le changement climatique et son impact sur la santé. Cet événement, ouvert au grand public, a été animée par des acteurs issus aussi bien des champs de la santé, de la communication, de l’éducation innovante, des politiques publiques et de la société civile. Des sessions de travail ayant pour objectif de soumettre, à l’issu de l’atelier, des réflexions et des propositions concrètes en matière de sensibilisation du grand public ont été organisées.

Cet évènement a été organisé en collaboration avec l’Université d’Heidelberg (Allemagne) et avec le soutien financier du DAAD (Office allemand d’échanges universitaire).

> Programme.

  • COP21 side event, « Healthy Lives on a Healthy Planet – What is next for research and policy ?, Espace Générations Climat, le Bourget (Paris), December 11, 2016.

Nombreuses organisations, telles que le Lancet ou encore le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), ont alerté des conséquences du changement climatique pour la santé humaine et ont démontré les bénéfices pour la santé d’une réduction des émissions de dioxyde de carbone. En partenariat avec l’Université de Genève, la London School of Hygiene and Tropical Medicine, l’Université d’Heidelberg, l’Organisation Mondiale de la Santé, la fondation Rockefeller et le Lancet, le CVV a organisé ce side-event pour sensibiliser à ces enjeux qui restent encore peu pris en considération, notamment dans les négociations sur les politiques climatiques ainsi que pour proposer un agenda pour la recherche et pour les politiques publiques dans le domaine.

> Programme.

> Les actes de la conférences sont publiés en ligne: https://publichealthreviews.biomedcentral.com/

> Les actes de la conférence seront publiés dans une revue papier (sous presse)

  • Conférence scientifique, Climate Migration & Health. Französische Botschaft, Berlin, June 10, 2016.

Dans les années à venir les dynamiques migratoires changeront en conséquence des effets du changement climatique. Les catastrophes naturelles, telles que les inondations et les cyclones, l’élévation du niveau de la mer, sont autant de phénomènes qui menacent déjà la sécurité alimentaire dans de nombreuses régions du monde et qui ont une influence majeure dans la propagation de maladies à transmission vectorielle. En réunissant scientifiques et experts, cette conférence proposait un panorama transdisciplinaire de ces enjeux et a permis de mettre en évidence les priorités de recherche pour la santé globale dans ce domaine.

> Télécharger le rapport de la conférence

X